Romain Dutreix, cet imposteur

Lecteur de Fluide Glacial depuis plusieurs années, abonné régulier depuis 1 an, je vous invite aujourd’hui à découvrir les facéties d’un auteur de la nouvelle génération de la revue : Romain Dutreix.

Je connais Dutreix surtout pour Impostures, série qui parodie moult bandes dessinées, principalement franco-belges (mais pas que). Oubliez le Spirou aventurier que vous connaissez, et faîtes connaissance avec sa doublure, tantôt petit gros, tantôt péquenot à moitié crevé. Gaston, un grand enfant farceur gaffeur ? Pff ! C’est un agent-double machiavélique qui opère pour les éditions Dargaud. Et encore, je ne vous ai pas parlé du jeune Boule qui donne des stéroïdes à son chien Bill…

Impostures-couv

À la grande tradition Fluide Glacial, Impostures est une BD comique à l’humour violent, qui au lieu de malmener le Français moyen (les Bidochons, Edika, Titine), le biker (Litteul Kevin) ou les businessmans (L’atelier Marketing), s’en prend au patrimoine de notre enfance. Attendez-vous à une flopée de gags où Astérix, Tintin et Titeuf passent pour des crétins, avec une petite (?) dose d’absurde et de gore.

Dutreix 1
Titeuf comme vous ne l’avez jamais vu.

Mais Romain Dutreix lui-même est un imposteur. C’est un auteur du Fluide Glacial, on pourrait s’attendre à ce qu’il nous serve un humour principalement à base de « corrosivité », pour satisfaire un lectorat qui carbure à l’humour de gauche un peu anthropologique et faussement beauf (les Guignols, les Simpson,…). Ce que je veux dire, c’est que le Fluide Glacial n’est pas forcément une revue de bédéphile. Je n’ai pas les données du marché, mais je pense qu’une bonne part des lecteurs du « magazine d’umour et bandessinées » sont ce qu’on appelle dans mon jargon des « non-consommateurs relatifs » de BD. Ce qui les intéresse chez Fluide, c’est de rire, avec des gags très typés, de retrouver des personnalités qui s’illustrent au moins autant dans la bande dessinée que dans la satire, et la satire n’est pas forcément dessinée. Il y en a sûrement des lecteurs qui apprécient le côté artistique des bandes dessinées chez Fluide (genre moi). Mais je ne pense pas que ce soit la ligne éditoriale de la revue (alors que ça pouvait l’être pour Métal Hurlant par exemple, magazine qui a longtemps existé en parallèle de Fluide et visant des lectorats différents, mais qui ont pu se passer quelques auteurs par-ci par-là si je ne dis pas de bêtise).

Fluide Glacial Dutreix
La couverture signé Dutreix qui m’a donné envie de m’abonner.

Et le travail de Dutreix, il est constitué seulement à 20% de ça. C’est interpellant. Cet humour est noyé dans un vrai cœur de bédéphile, qui rend constamment hommage à nos héros préférés en les détournant avec amour et un talent artistique tout particulier, surtout graphique. Ses personnages ont des têtes de niais qui les rend drôles. Et d’un autre côté, l’épaisseur de son trait donne un vrai cachet à son dessin.

Bref, tout ça pour vous dire que Dutreix parle vraiment aux bédéphiles, à travers la parodie teintée d’un l’humour Fluide. Ça donne un mélange assez unique. Lisez-le.

Romain Dutreix

Publicités

On attend votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s