Quod reliquum est

Les #4FavMangas de Nostroblog – Le retour !

Après un premier jet en 2015, le hashtag #4favmangas revient avec une présentation claire et concise de 4 titres favoris choisis par chacun des nouveaux membres du Nostroblog.

I. Andrea

Blame!

Lire la suite « Les #4FavMangas de Nostroblog – Le retour ! »

Gare au manga

La mise en abyme du manga chez Inio Asano

En ouvrant Dead Dead Demon’s Dededede Destruction, c’est un tout autre manga qui se présente sous nos yeux : Isobeyan. Après trois pages, on découvre qu’il s’agit en réalité d’un manga dans le manga. Autrement dit, Isobeyan est une œuvre fictive lue par l’héroïne de DDDD. Si cet exemple est frappant, notamment du fait qu’il introduise la série, la bibliographie d’Inio Asano ne manque pas de faire la part belle aux mangas et à leurs auteurs. Dans cet article, nous allons donc étudier différents cas de mises en abyme afin de mettre en évidence les liens qu’entretient l’artiste avec la bande dessinée et ce qu’il nous révèle du métier de mangaka.

inio-asano-analyse-du-manga-bonne-nuit-punpun-dddd

Lire la suite « La mise en abyme du manga chez Inio Asano »

Gare au manga

Comment lire du Shintaro Kago en 2015 quand on ne parle que français ?

En apprenant une nouvelle langue. L’espagnol, l’italien ou même mieux : le japonais. Ce n’est pas le choix qui manque. Allez, à plus pour un prochain article.

Hein ? Quoi ? La réponse n’est pas satisfaisante ? Vous êtes compliqués.

Shintaro Kago est un auteur qu’on ne présente plus (et si jamais vous voulez quand même que je vous le présente, je vous renvois à mon article sur la nouvelle garde du manga alternatif). En France, ce sont les éditions Imho qui publient ses bouquins. Ils ont sorti les deux tomes de Carnets de massacre, Fraction, Anamorphosis et Une collision accidentelle sur le chemin de l’école peut-elle donner lieu à un baiser ?. En 2015, ils avaient prévu la publication de deux nouveaux ouvrages de l’auteur, L’extase de la chair à canon et La grande invasion Mongole. C’est là où le bât blesse, l’éditeur en retard dans son planning a reporté les mangas de Shintaro Kago à 2016. C’est loin.

Du coup, histoire ne pas être en manque, je me suis posé une question : Comment lire du Shintaro Kago en 2015 quand on ne parle que français ? Autrement dit, il y a-t-il des bouquins compréhensibles de l’auteur qui sont sortis cette année ? La réponse est oui (évidemment, sinon il n’y aurait pas d’article aujourd’hui). Et je peux même vous annoncer d’ores et déjà qu’il y en a trois.

Lire la suite « Comment lire du Shintaro Kago en 2015 quand on ne parle que français ? »

Gare au manga

La nouvelle garde du manga alternatif, numéro 2

Vous vous souvenez de mon article sur la nouvelle garde du manga alternatif ? Mais si, rappelez-vous, j’y parlais de trois artistes qui ne dessinent pas en suivant les principaux courants du manga. Des auteurs qu’on peut qualifier d’alternatifs, voire même d’avant-garde. Dans cette chronique j’avais présenté Inio Asano, Atsushi Kaneko et Shintaro Kago, une sélection très masculine en somme. Alors il est temps de rééquilibrer les débats, de mettre en avant trois femmes qui sont elles aussi des figures importantes de la nouvelle garde du manga alternatif. Attirer la lumière sur des mangakas modernes au féminin c’est bien gentil mais quitte à prendre le précédent article à contresens, allons plus loin : évoquons des mangakas qui ne vivent pas au Japon.


Junko Mizuno

junko mizuno manga avis

Vivant désormais à San Francisco, Junko Mizuno s’est faite remarquer dès la fin des années 90 grâce à son style alliant un design kawaii à un ton trash. Très influencée par Aubrey Beardsley, l’artiste est avant tout une illustratrice dont le style est reconnaissable au premier regard. Dans ses mangas, Junko Mizuno aborde certains thèmes de manière récurrente. Celui de la femme, d’abord, toujours en première ligne. Ses personnages féminins marquent autant par leur force que leur potentielle cruauté, mais aussi par l’érotisme qu’elles dégagent. L’auteure aime représenter des femmes nues à tel point qu’elles s’imbriquent naturellement dans ses compositions. Et derrière ses femmes, on trouve des décors à base de paysages de contes et même de bonbons. On pourrait les qualifier de kawaii, voire même de girly. Sauf que là, on est chez Junko Mizuno : les éléments mignons sont un prétexte pour contraster avec la grossièreté absurde son univers.

Lire la suite « La nouvelle garde du manga alternatif, numéro 2 »

Gare au manga, Meloku

Asano et la sexualité adolescente : La fille de la plage

Aujourd’hui je vais vous parler d’Umibe no Onna no ko, La fille de la plage en français. Il s’agit d’un manga d’Inio Asano publié à partir de 2009 dans le magazine Manga Erotics F (magazine alternatif dans lequel ont été publiés des auteurs que j’aime beaucoup comme Usamaru Furuya, Natsume Ono, Jiro Matsumoto ou encore Mohiro Kitoh). Le manga s’est terminé en deux tomes, après 4 ans de parution. La relative lenteur s’explique par le fait qu‘Inio Asano publiait Bonne nuit Punpun en même temps.

la fille de la plage Lire la suite « Asano et la sexualité adolescente : La fille de la plage »

Gare au manga

La nouvelle garde du manga alternatif

Dans cet article je vais présenter trois mangakas qu’on a découvert au cours des années 2000 et qui ont atteint la reconnaissance du public lors des dernières années. Si leurs univers sont radicalement opposés, ils ont en commun d’aller à contresens des principaux courants qui régissent la bande-dessinées japonaise d’aujourd’hui. Ils figurent parmi les auteurs les plus inventifs, repoussent sans cesse les codes et limites du manga et s’affranchissent des tabous et du politiquement correct, voici la nouvelle garde du manga alternatif :


Inio Asano

inio asano photo

Influencé par Yoshiharu Tsuge, Inio Asano est décrit comme la voix d’une génération. En effet, l’univers de ses mangas tourne autour de tranches de vie mettant généralement en scène des jeunes gens sortis de l’adolescence mais pas encore tout à fait adultes. Ajoutés au photo-réalisme des décors, le passage à l’âge adulte, le mal-être de la jeunesse, le sentiment de ne pas trouver sa place dans la société, la découverte de la sexualité et les nombreuses autres thématiques abordées par Inio Asano ont pour conséquence qu’une partie du lectorat se reconnaît dans ses personnages. De plus ses mangas sont facilement reconnaissables grâce à leur mise en scène avec des textes forts sur des cases noires. Lire la suite « La nouvelle garde du manga alternatif »

Gare au manga, Meloku

Le semeur d’étoiles : Là où la rêverie se trame

Après nous avoir fait découvrir Shizuka Nakano en 2006 avec Le piqueur d’étoiles, les éditions IMHO nous proposent de lire un autre manga de l’auteure nommé Le semeur d’étoiles.

semeur-etoiles-imho

Le semeur d’étoiles est un recueil composé de 9 histoires courtes. Shizuka Nakano y développe des univers que tout un chacun peut considérer comme réels, ou même banals. Ainsi on peut suivre un homme qui revient dans sa demeure pour faire le tri des affaires suite au décès de son père, un écrivain reclus qui a perdu sa vocation, un facteur pris de fascination par un simple bibelot, ou encore un autre homme qui hésite à rentrer son linge car il craint une averse. A toutes ces situations banales, Shizuka Nakano y ajoute une seconde réalité. Une réalité éloignée du monde tel qu’on le connaît. De la lune qui, faite de sucre, fond allant à l’apparition de yokais, tout en prenant soin d’offrir à un défunt une dernière chance de discuter avec un vivant, la mangaka dépasse les limites du réel offrant le champ libre à son imagination.

Lire la suite « Le semeur d’étoiles : Là où la rêverie se trame »