La gazette du manga #2

Vous l’avez réclamée à cors et à cris sur les internets (ou pas), alors elle est là : La gazette du manga #2. Une rubrique à travers laquelle je vous propose de revenir sur l’actualité japonaise et française (et pourquoi pas mondiale ?) du manga à travers ce qui m’intéresse. Je vais donc mettre en avant et commenter des faits qui m’ont marqué. Ainsi j’espère intéresser les personnes n’ayant ni le temps ni l’envie de suivre quotidiennement les actualités autour du manga. Et celles qui les suivent également.

biomega tsutomu nihei

Du côté du Japon :

Un collector pour le nouveau Inio Asano.

Que serait une gazette du manga sans Inio Asano ? Je vous pose la question. Quoiqu’il en soit, le troisième volume de Dead Dead Demon’s Dededededestruction, la dernière série d’Inio Asano, a droit à son édition collector. En plus du bouquin, on trouve une jolie peluche d’un personnage représentatif de l’œuvre. Si l’édition simple coûte 750¥, sa version limitée est au prix de 1950¥. Sortie prévue le 28 août.

inio asano dead dead demons france

Alors que le tome 3 sort au Japon, aucune annonce n’a été faite pour le marché français. Bien que je suive le manga en version originale, j’ai l’impression de ne pas tout saisir. J’espère donc qu’on aura rapidement une traduction française. Par Kana, de préférence.

Shigeru Mizuki arrête un manga.

En mai dernier, Shigeru Mizuki a mis fin de manière précipitée à son manga Watashi no hibi (qui peut se traduire par Mon quotidien). Le dessinateur ayant 93 ans, les rumeurs sont allées de bon train concernant son état de santé. Néanmoins des nouvelles rassurantes ont été diffusées sur Twitter via les comptes de la revue Big Comic (dans laquelle était prépubliée la série) et de l’auteur en personne. Shigeru Mizuki se sent fatigué depuis fin 2014, et il est préférable qu’il se repose, aussi bien mentalement que physiquement. Même si ce sont ses assistants qui font aujourd’hui le gros du travail, ce n’est pas dit que le vétéran du manga se remette à dessiner.

watashi no hibi shigeru mizuki showa

Par ailleurs l’auteur a gagné le Eisner Award de la meilleure édition asiatique avec Showa. Le manga publié en anglais par l’éditeur canadien Drawn & Quarterly ne devrait pas arriver en France de si tôt. En effet, Cornélius, l’éditeur français de Shigeru Mizuki, ne voit pas l’intérêt de le publier car il fait un peu trop écho à Vie de Mizuki.

La revue Hibana s’ouvre à l’international.

Les concours sont courants dans le monde du manga, mais ils sont souvent réservés aux japonais. C’est là qu’intervient la toute nouvelle revue Hibana, lançant un concours de talents ouvert à tout âge et toute nationalité. Ainsi, tout le monde peut participer à l’appel du magazine, à condition cependant d’envoyer l’histoire en japonais.

Si le thème est libre, des restrictions sont à noter. D’abord il faut créer un personnage suffisamment charismatique pour plaire autant à un public masculin que féminin. Ensuite il faut dessiner entre 16 et 32 pages dans un format de 180 x 270 millimètres. Pour finir il est obligatoire d’envoyer ses planches en version imprimée, bien qu’un fichier numérique puisse être joint.

Si ça vous intéresse, il vous faut envoyer l’histoire avant le 30 septembre à l’adresse suivante :

  • 101-8001 Chiyoda-ku, Hitotsubashi 2-1
  • Shogakukan Spirits-zôkan « Hibana » henshûbu
  • Hibana-Shinjinshô, Japan

N’oubliez pas de mentionner votre prénom, nom, âge, profession, adresse, téléphone, mail et bien sûr le titre de l’œuvre. Prévoyez également une enveloppe timbrée pour le retour.

Un prix de 300000¥ et une publication dans le magazine sont à la clef, de quoi faire rêver.

hibana magazine manga

Ce concours est très intéressant, néanmoins je pense que plusieurs points sont à améliorer. Tout d’abord le fait que le japonais soit la seule langue acceptée. Pour vraiment internationaliser les participations, l’anglais devrait selon moi avoir sa place. De même, je pense que ne pas accepter les fichiers numériques seuls puisse être un frein à la participation. L’envoi par courrier est long et coûte cher… C’est dommage. Malgré tout l’ouverture de la revue reste une bonne idée. Hibana s’impose décidément comme un magazine à suivre de très près.

Précédemment, Manga Audition, un concours international de manga, a livré ses résultats. Et c’est Ichirou, un auteur brésilien, qui est reparti avec le Grand Prix. Je vous laisse découvrir son histoire.

Et le manga en France ?

Les éditions Pika cherchent un responsable éditorial.

Une nouvelle surprenante est tombée : le groupe Hachette cherche un nouveau responsable éditorial à la tête des éditions Pika. Rendez-vous sur ce lien si l’offre vous intéresse.

pika attaque des titans lecture editeur

Kim Bedenne, la directrice éditoriale aurait claqué la porte pour retourner vivre au Japon. Dans les coulisses, on entend des ragots sur les pressions et coups bas dans le groupe Hachette. Néanmoins, tout est à prendre au conditionnel en attendant de plus amples informations, le groupe refusant de s’exprimer sur le sujet.

Glénat change d’imprimeur.

Coup dur pour Glénat. Hérissey, son imprimeur, a mis la clef sous la porte en fin d’année dernière. Du coup l’éditeur historique imprime chez deux compagnies italiennes, mais le résultat n’est pas vraiment satisfaisant, en particulier depuis juillet… Papier médiocre (ultra fin et indigne de Glénat) afin d’économiser 10 grammes, pages mal cadrées, les galères s’enchaînent. Au final c’est le lectorat qui en paie les frais. J’ai beau adorer des mangas comme Jabberwocky et Moyasimon, il m’est impossible de recommander de payer 9€15 pour une édition aussi mauvaise. Je sais bien qu’ils doivent suer pour régler les problèmes chez Glénat, mais j’espère qu’ils vont trouver une solution très vite !

glenat faillite manga

Un nouveau Kazuo Kamimura chez Kana.

Depuis janvier 2013 et le second volume de Maria, on n’avait plus de nouvelle de Kazuo Kamimura en France. Mais le mal va être bientôt corrigé, puisque les éditions Kana vont publier Rikon Club. Le titre français (qui devrait être Le club des divorcés (sous-titre de la version originale en français dans le texte, comme souvent avec Kazuo Kamimura)) ainsi que la date ne sont pas encore annoncés, on sait seulement qu’il devrait arriver fin 2015. Datant initialement de 1974, la version de Kana sera issue de celle de Mandarake, publiée au Japon en 2013.

le club du divorce kazuo kamimura

Kazuo Kamimura étant un mangaka que j’adore, je suis très heureux de cette nouvelle. Je ne peux que vous inviter à lire ses œuvres ainsi que mon récent article sur l’auteur.

Levius débarque chez Kana.

Et cette fois c’est daté ! Le 2 octobre prochain sortira chez l’éditeur belge le premier volume de Levius de Haruhisa Nakata. Si les trois premiers tomes ont été publiés par Shogakukan, la série se poursuit actuellement chez Shueisha, l’éditeur japonais rival. Espérons que ce changement d’éditeur ne joue pas dans la publication française de la série. Comptons sur Kana pour ne pas avorter ce manga qui semble être un coup de cœur de nombreux éditeurs.

Levius manga kana fma

Levius est une œuvre qui se déroule dans un univers steampunk rappelant l’iconographie de Fullmetal Alchemist. Si je ne connais pas encore l’auteur, je suis très curieux de découvrir ce titre. Le travail graphique étant impressionnant, comme en atteste les extraits disponibles sur le site de l’éditeur ici et .

Je suis Shingo.

Non, il ne s’agit pas du dernier slogan à la mode, mais simplement de l’un des mangas les plus cultes de Kazuo Umezu, excusez du peu. Et ce titre risque bien d’arriver dans nos contrées. Le Lézard Noir prévoit effectivement de publier ce classique de l’horreur s’étendant sur 6 ou 7 volumes (selon les éditions).

le voeu maudit kazuo umezu lezard noir

Mais en attendant, l’éditeur poitevin continue de nous régaler avec les one shot de Kazuo Umezu. Après La maison aux insectes, c’est Le vœu maudit qui se dévoile. Suivra ensuite Hebi onna, dont le titre français n’est pas encore connu (mais qui signifie La femme serpent).

Black Box continue la collection Go Nagai !

Après Devilman et… principalement Devilman, les éditions Black Box aimeraient continuer la collection Go Nagai. Et avec de la qualité cette fois, pas des spin off inutiles. En effet, l’éditeur envisage de publier Violence Jack et Mazinger Z (et sa suite). Certainement deux des mangas les plus importants de l’auteur et même de l’histoire du média. Alors Black Box, allez-y, foncez, et prenez ma monnaie.

violence jack black box go nagai collection devilman goldorak

Un petit mot sur leur édition de Devilman ? Géniale ! Bon ok, je continue. Le manga est un pur régal, surtout les deux derniers volumes. Le tome 3 est principalement composé de Shin Devilman, et est donc inutile. Mais pour le reste, je ne peux que remercier Black Box pour l’effort fourni. Lire Devilman était sans l’ombre d’un doute mon plus grand fantasme de lecteur du manga, et je ne suis pas déçu. Je ne peux que vous inviter à foncer vers l’offre de l’éditeur !

Le stock de Hiroaki Samura chez Sakka.

Qu’on se le dise, 2016 risque fort d’être l’année Hiroaki Samura en France. L’éditeur a effectivement prévu la publication de trois one shot de l’auteur au cours de l’année. Et ça débutera dès le mois de janvier avec Snegurochka. On va enfin pouvoir découvrir en français l’auteur de L’habitant de l’infini dans d’autres genres.

hiroaki samura snegurochka sakka habitant infini 17 22

A noter par ailleurs que certains volumes de L’habitant de l’infini sont en rupture de stock, mais ils pourraient être réimprimés prochainement. L’éditeur attend qu’un autre volume soit en rupture pour lancer la réimpression (et donc limiter les coûts auprès de l’imprimeur). De ce fait, si vous n’avez pas encore lu la série, je vous encourage grandement à vous procurer les tomes disponibles. Il s’agit assurément d’un incontournable du manga de sabres (et autres armes tranchantes).

En marge des mangas, une venue de l’auteur au Festival d’Angoulême me ferait plaisir (mais alors vraiment très plaisir). Je fabule un peu mais qu’importe, je croise quand même les doigts.

L’oiseau bleu se pose chez Ki-oon.

Remarqué par Le chien gardien d’étoiles, Takashi Murakami (non, pas l’artiste avec les fleurs kawaii) fera son retour dans les librairies francophones avec L’oiseau bleu dès novembre. Et c’est Ki-oon qui publiera le recueil à un prix de 15€. Je ne peux que me réjouir de la publication d’un nouveau manga d’un auteur qui m’a tant touché. J’espère que L’oiseau bleu sera à la hauteur de mes espérances mais, franchement, je n’en doute pas une seule seconde.

oiseau bleu takashi murakami manga fleur chien etoile

Gon de retour… chez Pika

Gon, le manga phare de Masashi Tanaka (pas le héros de Hunter x Hunter, désolé pour les déçus) sera de retour en France dans une nouvelle édition dès novembre. Mois de sortie des deux premiers tomes chez… Pika ! Nouvelle surprenante quand on sait que Casterman avait publié les deux premières éditions du manga. Enfin bref, c’est une nouvelle qui me réjouit car je garde de bons souvenirs de Gon mais je ne l’ai pas dans ma collection. Il n’y a plus qu’à espérer que l’édition soit à la hauteur de la série !

gon manga retour hunter x hunter lecture

Poison City primé !

Tetsuya Tsutsui a eu l’honneur de remporter le Prix Asie décerné par l’Association des critiques et journalistes de bande-dessinée (autrement appelée ACBD). Le manga, qui traite de la censure, est publié chez Ki-oon.

poison city acbd

Il s’agit sans l’ombre d’un doute d’une victoire imméritée. Poison City n’est pas un mauvais manga, mais il manque cruellement de profondeur. Le sujet de la censure est traité en surface et l’auteur n’est jamais irrévérencieux. De plus, Tetsuya Tsutsui prône aujourd’hui la liberté d’expression (car un de ses mangas a été censuré au Japon) alors que dans Prophecy, sa précédente œuvre, il critiquait avec un regard de vieux con les dérives de cette même liberté d’expression sur internet. Une contradiction qui a du mal à passer…

Alors pourquoi Poison City a-t-il remporté le prix face à des mangas comme Moyasimon (même pas sélectionné alors qu’il a remporté le plus prestigieux des prix japonais (le Prix Tezuka) en 2008 !) et La fille de la plage ? Rappelons que ces « spécialistes » n’achètent pas de manga, qu’ils reçoivent ce qu’on appelle des services de presse. Et visiblement, une œuvre reçue de cette manière, avec un grand format cartonné et accompagnée d’un dossier de presse tellement complet qu’il les décharge de leur travail, a plus d’impact qu’un manga reçu simplement au format PDF. Un constat triste, qui me dégoûte d’aimer parler de mangas…

Fuyumi Soryo en repérage à Versailles.

Fumuyi Soryo marche sur les traces de Marie-Antoinette au château de Versailles. L’auteure projette de réaliser un manga sur le couple formé par l’autrichienne et Louis XVI. Le manga serait une collaboration entre la maison d’édition japonaise Kondasha et la française Glénat. Rappelons par ailleurs que cette dernière avait publié une série de Fuyumi Soryo à partir de 2004 : Eternal Sabbath.

cesare manga versailles ki oon marie antoinette

La dessinatrice semble également se spécialiser dans les séries historiques. En effet, Cesare, sa fresque sur les Borgia, est encore en cours de publication. En France, la série est disponible chez Ki-oon.

Manga à l’international :

Hisae Iwaoka à un festival de comics via Skype.

En mai dernier se tenait le festival Stockholms Internationella Seriefestival. SIS (pour les intimes) est une convention de bandes-dessinées se déroulant à la capitale suédoise. Parmi les invités, on trouvait Hisae Iwaoka, l’auteure de La cité saturne. Ne pouvant faire le déplacement, elle a donné une conférence grâce à Skype.

hisae iwaoka skype suede convention saturne

A partir de ce fait à priori anodin, je me suis questionné sur l’avenir des conventions. Faire intervenir des mangakas dans des conférences sous la forme de vidéo peut-il devenir une norme ? Il est évident que la pratique est moins coûteuse et moins contraignante que le déplacement d’un auteur. Surtout pour les artistes en activité qui, malgré leur popularité, n’ont pas le temps de se déplacer. Rien ne remplacera le contact direct du dessinateur avec son public, c’est certain. Mais pourquoi ne pas utiliser des moyens de communication modernes pour faire des conférences ou des jeux de questions/réponses avec un public étranger ?

Je pense qu’on tient là une piste à creuser.

Inio Asano à Barcelone.

Et pas par Skype cette fois-ci ! L’auteur de Bonne nuit Punpun sera présent en chair et en os au Salon du Manga qui se déroulera fin octobre dans la ville catalane. L’occasion d’ailleurs pour nos amis espagnols de publier Bonne nuit Punpun. En effet, le premier tome est prévu pour novembre chez Norma Editorial.

Inio Asano Barcelone

Après l’Italie, voilà qu’Inio Asano vient en Espagne. Et toujours rien pour la France… Enfin ça semble logique quand on sait que la presse nationale n’a pas su récompenser une œuvre comme Bonne nuit Punpun (et je parle même pas de Solanin)… Quoiqu’il en soit, moi, je compte bien me rendre à Barcelone pour rencontrer mon auteur préféré !

Un artbook de Satoshi Kon.

The art of Satoshi Kon, un artbook du talentueux réalisateur japonais, vient de sortir chez Dark Horse. Un bouquin regroupant des illustrations sur 136 pages et disponible pour une grosse vingtaine d’euros (ce qui est plutôt bon marché, surtout quand on connaît le talent du maître). Assurément une pièce maîtresse pour n’importe quel passionné de Satoshi Kon ayant raté la version japonaise.

satoshi kon artbook mort paprika

Rappelons que le réalisateur de Perfect Blue et Paprika (entre autres) est décédé le 24 août 2010. Il y a déjà 5 ans…

Industrial Revolution and World War de Shintaro Kago.

Un autre livre regroupant des illustrations sort sur le territoire américain, de Shintaro Kago celui-ci. Il coûte 12€ pour 32 pages et est publié par UDWFG. Industrial Revolution and World War (c’est son nom) est présenté comme un mélange entre un artbook et un manga. Il reprend des illustrations de Shintaro Kago en noir et blanc, sans texte, mais avec des cases comme une bande-dessinée. Le bouquin est limité à 350 exemplaires. Il n’est pas facile à trouver, ainsi je vous indique un lien pour l’acheter.

shintaro kago artbook eroguro industrial revolution and world war imho

Autour du manga :

F, the perfect insider adapté en anime.

En octobre prochain débutera F, the perfect insider sur Fuji TV. Il s’agit de l’adaptation d’un roman de Hiroshi Mori par A-1 Pictures. Si le nom du studio ne fait pas rêver (bien au contraire), l’anime attire l’attention par le design de ses personnages. En effet, ils sont issus du coup de crayon d’Inio Asano. De quoi promettre une claque visuelle ! Entre l’adaptation d’un roman reconnu pour sa qualité d’écriture et le style graphique d’Inio Asano, Mamoru Kanbe, le réalisateur, n’a pas le droit de se planter !

the perfect insider inio asano anime punpun

On notera que ce n’est pas la première fois que le trait de l’auteur de Bonne nuit Punpun s’anime, comme en témoigne la vidéo ci-dessous. Le style d’Inio Asano étant très bien retranscrit dans un court-métrage, ce serait une véritable faute professionnelle qu’il soit loupé dans la série d’animation.

Lady Snowblood arrive en France !

C’est chez HK Vidéo qu’arrivera le 28 septembre prochain un coffret regroupant les deux films de Lady Snowblood. Le coffret contenant les DVD et BD de la saga ainsi qu’un livret de 32 pages coûtera moins de 25€. Les films sont réalisés par Toshiya Fujita et ils sont sublimés par Meiko Kaji, qui interprète à la perfection la jeune Yuki dans sa quête de vengeance.

lady snowblood film hk video

Rappelons que le manga originel est publié en France en trois volumes par Kana. Il est dessiné par Kazuo Kamimura, d’après un scénario de Kazuo Koike.

Un trailer pour le film Litchi Hikari Club.

Litchi Hikari Club, le film d’Eisuke Naito, est prévu pour l’hiver prochain. Pour nous faire patienter, une première bande-annonce nous est présentée.

Il semble primordial de se souvenir que le film est basé sur le manga d’Usamaru Furuya (lui-même basé sur une pièce de théâtre). Sa préquelle, Notre Hikari Club, devrait sortir aux éditons IMHO sous peu. Du moins, je l’espère.

Pour plus d’informations sur Litchi Hikari Club, je vous invite à lire ma critique du manga.

Suehiro Maruo illustre la couverture d’un roman.

Le 5 mai dernier est sorti en France Le démon de l’île solitaire, un roman d’Edogawa Ranpo. Et c’est une magnifique illustration de Suehiro Maruo qui fait office de couverture. L’occasion par ailleurs de rappeler que le mangaka a adapté deux romans d’Edogawa Ranpo : L’île panorama et La chenille. En outre, l’univers du romancier transpire dans l’ensemble de l’œuvre de Suehiro Maruo.

demon de l ile solitaire edogawa ranpo suehiro maruo eroguro

Le roman est disponible aux éditons Wonbat, en échange de 23€.

Inio Asano écrit les paroles d’une chanson.

C’est le 16 septembre prochain que sortira le single Ashita chikyuu ga ni konagona nattemo (que l’on peut traduire par Même si demain la terre tremble) du groupe d’idols Dempagumi.inc. Et c’est le mangaka Inio Asano qui a écrit les paroles de la chanson.

dempagumi inio asano idols punpun album

Si j’ai hâte d’écouter la chanson de ce groupe peu commun, la nouvelle me laisse dubitatif. Le fait d’écrire pour des idols va tellement à l’encontre de l’un des messages passés dans Solanin (et ses premiers mangas en général)… Inio Asano déconstruit de plus en plus son univers et j’ai un peu peur du résultat que ça va donner dans le futur. On verra… J’espère qu’il me surprendra en bien. Pour l’instant j’aime beaucoup son manga Dead Dead Demon’s Dededededestruction, bien qu’on soit éloignés de titres comme Bonne nuit Punpun ou Solanin.

Sur quel lien cliquer ?

Quoi de mieux qu’une revue de presse (web), pour terminer un article parlant d’actualités. Ainsi pour cette ultime partie, j’ai sélectionné quelques billets que j’ai trouvé intéressants. Aux traditionnel articles écrits s’ajoutent les podcasts, les vidéos et cetera. Enfin bref, à vous de cliquer (ou non) sur les différents liens.


C’est ainsi que se termine cette gazette du manga #2. C’était assez long à rédiger, ça m’a demandé encore beaucoup de boulot, alors je ne sais pas s’il y aura un troisième numéro. On verra bien, selon mon humeur. Néanmoins j’espère qu’elle vous aura intéressés et informés. N’hésitez pas à donner votre avis sur les actualités et même à débattre. C’est important de débattre.

Publicités

21 réflexions sur “La gazette du manga #2

  1. Excellente Gazette, comme la première d’ailleurs ! Je trouverais ça dommage qu’il n’y en ait pas de suivante même si c’est une charge de travail importante et supplémentaire mais franchement j’adore !

    Il y a pas mal d’infos que je ne savais pas et pourtant je suis pas mal les news, bon après ta gazette est orienté vers ce que tu aimes (auteurs, news qui t’ont marqués) mais c’est vraiment super agréable à lire et le fait de faire des sections est encore plus sympa !

    Bref, je veux des gazettes à l’avenir :3

    1. Merci :3
      Je vais essayer d’en faire une autre, mais vraiment selon mon envie et l’actu. Du coup difficile de donner une date (avant le festival d’Angoulême peut-être ?)

  2. Je ne m’inquiète pas trop pour l’arrivée de DeDeDeDeDeDeDeDe d’Asano. Après tout, pour Punpun, il y avait quasiment 10t. au Japon quand le 1er est sorti chez nous… :3

  3. melissamaeva2731

    vraiment excellents tes articles !!!!! Certes , il doit y avoir du taff derrière mais ce serait un sacrilège de ne pas continuer ;)

  4. bidib

    Toujours aussi intéressant :) j’espère qu’il y aura un 3 ;)
    Merci pour le partage.
    J’adore la première illustration :D c’est extrait de quel titre ?
    Go Nagai ne m’attire vraiment pas du tout. En revanche le artbook de Satoshi Kon… ça me plairais bien :)

  5. Merci merci, cette gazette est un régal pour moi ! Vu que je ne suis pas l’actualité, je me sens plus à jour ! Un peu triste pour Mizuki, mais 93 ans quand même le bonhomme… Je pensais que tu avais déjà lu Devilman ? Tu ne lis pas les scans ? Oui je sais, c’est mal, mais je le fais… Chez Blackbox je me suis limité à Goldorak (le one-shot original) mais je n’ai pas trouvé l’édition si bonne :/ C’est juste que le contenu est énorme. C’est l’année Go Nagaï, c’est bien. La bonne nouvelle pour moi, c’est la réédition de ce super manga qu’est Gon ! Il finira dans mes étagères, c’est sûr :) Bref merci Meloku !

On attend votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s